De 1939 à aujourd’hui

Une histoire de rituels

Lorsque l’on vient chez Frédélian, on passe un moment hors du temps, et ce depuis 1939. À l’époque déjà, les habitants des alentours se retrouvent le dimanche après-midi au bal, sur la terrasse de la célèbre pâtisserie. C’est alors un lieu de rencontres où l’on danse à deux et l’on partage un gâteau entre amis.

Entre hier et aujourd’hui, les rituels restent inchangés. On prend toujours autant plaisir à venir le dimanche après le marché, à partager, à se rencontrer, à savourer… et à revenir les jours suivants.

« Quand je mange une pâtisserie ou une viennoiserie qui vient tout juste d’être fabriquée, elle ne peut être meilleure qu’à ce moment précis… »
Nicolas Longein, propriétaire et Chef pâtissier de la Maison Frédélian

Un lieu unique

Entre plaisirs simples et petits bonheurs

« Qu’est-ce qui vous ferait plaisir ? » Une simple question et voilà pourtant le moment de faire le plus délicat des choix… Un Puits d’amour ? Une glace à la vanille ? Non, un canelé. Ou plutôt une gaufre au sucre ! C’est là toute la magie de Frédélian : à peine la décision prise, on pense déjà à revenir le lendemain, puis le surlendemain, pour pouvoir tout goûter.

Il faut dire que, dégustés à la pointe du Cap Ferret, les gâteaux sont forcément meilleurs ! Ils ont le goût des vacances, de la douceur, de soleil et du sel, de l’enfance et de l’insouciance. Ils ont la saveur si particulière des instants qui pourraient durer toujours.

Un lieu de rencontres

Chez Frédélian, on trouve des pâtisseries... Mais pas seulement.

La Maison Frédélian, c’est aussi une histoire de partage et d’échange.
Il y a les clients d’abord, tous amoureux du Bassin, qu’ils soient des habitants de la région ou adoptés le temps d’un été. Et puis l’équipe, constituée de cinq membres permanents fidèles au poste, et plus d’une trentaine de saisonniers qui reviennent chaque été. Il y a également les propriétaires : Nicolas et Fanny Longein. Il est le Chef pâtissier, elle porte la structure de la Maison. Main dans la main, ils font vivre l’établissement comme l’on fait plusieurs générations d’hommes et de femmes depuis 1939. Clients, membres de l’équipe et propriétaires : tous sans exception ont contribué à faire de la pâtisserie Frédélian ce qu’elle est aujourd’hui.